comment la musique agit sur notre motivation

Comment la musique agit sur notre motivation ?

 Si vous êtes abonnés à ma réflexion du lundi, vous savez que j’ai proposé un sondage pour savoir de quoi vous aimeriez que l’on parle.

Au moment où j’ai tourné la vidéo 100% des répondants m’avaient dit qu’ils aimeraient mieux comprendre comment la musique agit sur notre cerveau. Après y’a eu des retardataires qui ont fait chuter les scores. Donc si vous en faites partie, non j’ai pas truqué les votes, c’est juste que je tourne pas ma vidéo du lundi le lundi… Ceci étant dit, la rubrique reste largement en tête à 87,5%.

Ce sujet étant trop vaste pour le traiter en une seule fois, j’ai décidé de produire une série d’articles et de vidéos sur la question. Aujourd’hui on va voir ce que l’on peut faire pour booster notre motivation grâce à la musique.

La musique agit sur notre production de dopamine

Écouter ou produire musique nous permet de sécréter de la dopamine. La dopamine c’est un neurotransmetteur. On l’appelle l’hormone du bonheur. Elle active le circuit de la récompense, et nous donne le sentiment d’avoir accompli quelque chose.

On sécrète de la dopamine quand :

  • on satisfait  le besoin de manger
  • on a terminé une tâche
  • on a atteint un objectif
  • on est amoureux
  • on obtient une approbation sociale 
  • on chante
  • on écoute de la musique
  • on joue d’un instrument
  • on fait quelque chose qui nous fait plaisir

C’est pas magique, c’est hormonal :).  La dopamine, on en a besoin aussi pour la coordination de nos mouvements. Des centres de rééducation ont remarqué que les personnes qui travaillaient avec des musicothérapeutes récupéraient plus vite. Les témoignages de ces personnes sont saisissants. Non seulement la musique agit sur leur moral, elles ont l’impression d’être plus agiles, mais encore, elles disent qu’après être rentrées chez elles elles chantent les musiques des exercices pour se motiver toutes seules à les faire, et que cela continue de leur donner la force de se battre !

Est-ce qu'il y a des musiques en particulier qui nous motivent ?

Alors on en est au début des recherches associant la musicothérapie et les neurosciences. C’est assez nouveau principalement parce que l’imagerie cérébrale est récente. La musicothérapie elle, n’est pas nouvelle. Mais notre compréhension de comment elle agit sur notre cerveau en est à ses débuts.

Toutefois, j’ai suivi une formation sur ce sujet auprès de l’université de Melbourne. Cette dernière synthétise des rapports de chercheurs du monde entier. Les résultats s’accordent sur ce point : il n’y a pas une musique en particulier, ni de point particulier, ni dans le style, ni dans les notes, ni dans le rythme. Cela varie non seulement selon les individus, mais selon les jours aussi. On est pas dans le même état émotionnel , la même forme physique tous les jours. C’est un cocktail en fait. Mais alors comment pouvons-nous utiliser la musique pour nous motiver ?

Comment créer notre playlist pour nous motiver ?

Si cela dépend des jours et des personnes, il est quand même possible d’utiliser la musique pour agir sur notre motivation. Comment ? En apprenant à nous observer, à observer les effets que telle ou telle musique produit sur nous. Je vous ai préparé une fiche pratique pour vous y aider, vous pouvez la télécharger juste en dessous.

L'activation de schémas mentaux spécifiques

Après il y a aussi autre chose qui est lié à ce qui constitue l’un des piliers théoriques des TCC (thérapie comportementale et cognitive), je parle du conditionnement, dans le sens défini par Pavlov.

Il s’agit de ce qui se passe quand une action est répétée suffisamment longtemps. Le cerveau commence à anticiper et à activer les schémas de réponses liées à la suite. Qu’a fait Pavlov ? Il a commencé à faire sonner une cloche avant de donner à manger à un chien. Au bout d’un moment, le chien a associé la cloche à la nourriture. Il a donc commencé à saliver. La cloche, n’a pas vocation, hors contexte, de faire saliver le chien. Mais en associant ces actions, la cloche est devenu un activateur du schéma qui s’enclenche en réponse à la vue ou l’odeur de la nourriture.

Maintenant est-ce que vous me voyez venir ? La musique crée un pont entre les différentes aires cérébrales. Elle peut donc comme on l’a vu, stimuler, faciliter la motricité. C’est une chose. Maintenant, si on associe les bénéfices de l’association de cette stimulation motrice avec le concept du conditionnement de Pavlov, où peut-on aller pour agir sur notre motivation ?

 

Pour atteindre des objectifs plus longs ou ancrer des habitudes

Petite aparté, ce que je dis n’a rien de nouveau ou de révolutionnaire, c’est un simple constat. Ne vous êtes-vous jamais retrouvé subitement projeté dans le passé en entendant une chanson ? N’avez-vous jamais dit à votre enfant en faisant les courses “ça c’est la chanson de notre mariage”, ou à votre ami “cette chanson je la supporte plus, elle me rappelle trop mon ex”.

Et oui, la musique active des schémas, et elle fait tout remonter “en bloc”…

Maintenant comment se servir de ce processus naturel pour atteindre nos objectifs ?

Quand on doit faire des exercices

Supposons que vous ayez des exercices à faire tous les jours. Pour garder la forme, pour perdre du poids, ou que vous ayez des exercices de rééducation à faire après un accident….

Le fait de découper sur une chanson des enchaînements d’exercices, en fait vous créez une sorte de chorégraphie, va activer les schémas de conditionnement.  Quand vous lancerez la chanson, votre cerveau au moment du premier couplet va naturellement se préparer à effectuer les enchainements du début. Ce que vous pouvez faire, si vous avez des séries plus importantes, c’est de les découper sur des refrains. Par exemple vous devez faire 90 abdos. Le refrain revient 3x. Vous faites 30 abdos par refrain. Bon c’est un exemple.

Le résultat c’est que pour les mêmes exercices vous vous sentirez moins fatigué, l’enchaînement des mouvements sera facilité et si vous avez mal vous ressentirez moins la douleur (oui parce qu’on sécrète aussi des endorphines mais je vous expliquerai ça une autre fois les amis).

Pour changer nos habitudes

Vous souhaitez prendre de nouvelles habitudes ? Par exemple, vous avez tendance à laisser s’accumuler le bazar chez vous et vous aimeriez changer ça…sauf que voilà…au moment de vous y mettre…vous n’êtes pas motivé. Vous n’aimez pas ça faire le ménage. Vraiment pas.

Et si vous essayiez de compter le nombre de chansons qu’il vous faut pour entretenir tous les jours ? D’après ce site, il est possible d’adopter la règle du “15 minutes”, cela ferait 3 ou 4 chansons.

Vous pourrez compter sur une dose de dopamine pour vous donner la force de vous lancer :). Alors ça fait pas tout, mais ça peut aider. Une fois que ce sera devenu une habitude, ce sera beaucoup plus facile.

Téléchargez la fiche pratique

Je vous propose ci-dessous une fiche pratique que j’ai créé à partir des suggestions de l’université de melbourne, mais aussi de mon expérience de musicothérapeute.

Je vous invite à la télécharger et à la compléter pour créer votre playlist, “votre réserve de motivation”.

Si ces sujets vous intéressent, vous pouvez vous abonner à ma “réflexion du lundi” et à ma chaîne Youtube 🙂